CRITIQUE - PUBLICATIONS
Publications about the Artist


2012 - Exposition USA Exhibition - 2012



Voyez ceci - Check this: "Tea-Time"

 



Kehler Liddel gallery - New Haven USA - VIDEO

Reflections Of Place

American sculptor Susan Clinard and Swiss painter Prisca (Patricia Emonet) join together in a riveting two person show at Kehler Liddell Gallery in New Haven, CT. Both women explore their environment in bold and unconventional ways. Clinard has created a whole new body of work in response to her new studio; a 200 year old Connecticut barn. Her work uses the varied materials found inside the barn which tell stories of the people who were associated with this space over the last two centuries. Prisca masterfully explores landscapes in a much broader geographical context. Her work takes you to Switzerland, Russia, France and Greece, or to a mixture of dreams, impressions, fantasy and rather incredible games of the visual memory. Each artist delves into the unique inspirations, complexities and intuitive responses to their immediate surroundings. Prisca’s use of vivid colors on silk and watercolor juxtaposed to Clinard’s monochromatic earth tones sculptures offers a wonderful and intriguing balance.

Reflets de lieux

La sculptrice Américaine Susan Clinard et la peintre Suisse Prisca (Patricia Emonet) donnent ensemble une exposition fascinante à la Kehler Liddell Gallery à New Haven, CT. Les deux femmes explorent leur environnement avec audace et originalité. Les nouvelles oeuvres de Clinard sont inspirées de ses découvertes dans une vieille grange de 200 ans où elle a installé son atelier. Son travail utilise les différents matériaux trouvés dans la grange, témoins séculaires de cet espace. Prisca explore magistralement les paysages dans un plus vaste contexte géographique. Son travail vous emmène en Suisse, Russie, France et Grèce, ou dans un mélange de rêves, de fantaisie et de jeux assez inouïs de la mémoire visuelle. Chaque artiste puise dans ses réactions intuitives et complexes à son environnement immédiat. Les couleurs vives des Soies et aquarelles de Prisca juxtaposées aux tons de terre monochromes des sculptures de Clinard créent un équilibre intéressant et magnifique.


 

Prisca, de Kaboul à Menton.

Des couleurs peintes sur des toiles de soie, des dédales géométriques où le regard se perd, le monde de Prisca reprend l'imaginaire de l'enfance, des mythes, des contes. L'artiste promène notre regard le long de cette exposition sur sa vision du monde. Un monde coloré, sonore ouvert. Le tableau central de l'exposition est consacré a Kaboul. Il a été inspiré par le livre "Les cerfs volants de Kaboul". Depuis sa dernière grande exposition au Palais de l'Europe à Menton en 1997, elle a eu plusieurs mandats d'architectes pour des œuvres de très grande taille, publiques et privées, qui ornent un baptistère, une chapelle, une médiathèque et une prison! Chaque réalisation la mobilise pendant une année... Il convient ainsi de visiter cette nouvelle exposition qui combine deux générations d'artistes, et deux visions esthétiques du monde. Cette conjugaison d'arts nous enchante, nous surprend, nous interroge. Un vrai plaisir pour les yeux et des interrogations...

Extraits.... Thierry Azzopardi - Nice-Matin



 

"Les rencontres de Christine Arnothy" (extraits)

"J'ai toujours été solidaire des femmes enceintes de rêves, animées par la passion de la création ; d'où ma rencontre avec Prisca, une Valaisanne d'adoption"....."Prisca pourrait être une héroïne nordique, un personnage de Strindberg, une de ces femmes que même une caresse écorche. Mais, elle réclame aussi de la vie ces caresses douloureuses"..... "Prisca explique avec une timidité enflammée de talent sa peinture. Sa matière est un mélange de rêves, d'impressions, de fantasmes, des jeux assez inouïs de la mémoire visuelle, mélangés à des réminiscences"..... "Ses couleurs sur la soie éclatent et jouent au kaléidoscope. A la frontière de l'abstrait, elle accumule les impressions. Surgis d'un néant brillant, apparaissent les cieux, un lac, des oiseaux, des barques, des villages, un monde qui est à elle, et dont elle se délivre. Et qu'elle livre aux amateurs de la poésie concrète. Ses images sont celles d'une visionnaire"

Christine Arnothy
Journal "La Suisse"



"Cette jeune femme valaisanne, que des liens de sang et d'affection ont attaché au Midi méditerranéen français, a longtemps muri sa vocation picturale. Enfin présentées au public voici peu de temps, ses œuvres ont d'emblée séduit et retenu l'attention tant par une certaine qualité poétique que par l'originalité d'une technique d'ailleurs en relation directe avec le style, voire l'inspiration de l'artiste. Dans les tableaux que Prisca nomme ses "soies", le rôle du tissu support de la couleur est en effet fondamental: la soie fine fait vibrer la lumière et chanter les couleurs à la cire liquide dont elle à été imprégnée au pinceau. Pareil procédé conduit à simplifier le dessin et oblige à une parfaite spontanéité, les tons pouvant toutefois être renforcés par imprégnations successives. Maîtresse de cette technique qu'elle inventa, Prisca crée des œuvres affranchies de la réalité de perception immédiate mais toujours nourrie de souvenirs, souvent animées de symboles : d'un grand charme, ces œuvres sont issues d'expériences intérieures ou bien de rêves"

Arnold Kohler
Critique d'art - Genève



PRISCA'S SILK PAINTINGS AND WATERCOLOURS

"Her real name is Patricia EMONET-SCHREINER, this artist from MENTON has successfully managed to combine her family life and her work as an artist. She came to fame in 1987 when UNICEF chose one of her works for their greeting cards. But it's the support material she uses which is surprising: silk. This fabric picks up the colours and gives them a special quality, very rich - they sparkle - the picture comes alive" .....

from Maisons de France - Revue bilingue - Anglais-Français



Eine Unicef-Karte der Walliserin Prisca

" Im neuen Kartenkatalog von Unicef sticht die Karte einer Schweizer Künstlerin ganz besonders hervor. Der knappe Name Prisca und das Bild mit den starken Licht-Schatten-Effekten, eine Kreation aus Seide, Farbe und Wachs, machen neugierig. Die Malerin wohnt
in Martigny im Wallis. Den Namen hat sie sich zu Ehren ihrer Grossmutter zugelegt,
Prisca hiess, malte und die kindlichen Malversuche der Enkelin unterstützte.
Vorsichtig, Schritt für Schritt hat Prisca
einen eigenen Weg gefunden: die Seidenmalerei.
Sie benützt leuchtende, starke Farben und arbeitet gleichzeitig auch mit Wachs. Die Technik hat Ähnlichkeiten mit batik, doch wird nicht nur der Wachs, sondern auch die Farbe mit dem Pinsel aufgetragen, was den Bildern einen sehr kräftigen Ausdruck verleiht" ..... "Das Bild mit dem an einem steilen Hang gelehnten kleinen Walliser Bergdorf im Winter war 1983 an einer Ausstellung in Martigny zu sehen. Nun wurde Priscas Arbeit zu einer der in ganz Europa erfolgreichsten Unicef-Karten dieser Saison".

U. Auszug von Gossauer Zeitung - Wiler Zeitung - Appenzeller Zeitung



PRISCA: COLORE E FORME

"Patricia Emonet Schreiner, nata nel 1943 a Mentone, in arte Prisca, ha iniziato a dipingere a sette anni su consigilo della nonna materna, a sua volta pittrice, musicista e archeologa che le insegnò la tecnica dell'acquarello"....." Nel 1980 fa li sun ingresso nel mondo artistico sottoponendo i suoi lavori alle giurie eliminatorie che danno accesso a certe mostre collettive, esponendo a Berna, Zurigo, Martigny e Ginevra"....."spontaneità di gesto, sovrapposizione di colori"....."Certi quadri offrono dei paesaggi e incitano al sogno, alla pace. Altri semi-astratti sono decorativi al primo sguardo, poi si scopre una gran quantità di dettagli, una storia, un mito che ciascuno potrà interpretare a modo suo".

Diego Andreani
Estratto del Corriere dell'Arte - Torino - Italia

Accueil   Soies   Public   Biographie   Presse   Technique   Aquarelles   Publications   Expositions   Liens   Contact

© Prisca - All rights reserved.